Emile dans sa jeunesse...

Publié le 19 Novembre 2014

Emile à 15 ans
Emile à 15 ans

Son enfance n'a pas été facile mais il en garde un souvenir attendri.

Élevé dans une famille de modestes vignerons de Coulanges-la-Vineuse dans l'Yonne, il y passa sa petite enfance et le début de l'adolescence jusqu'au jour terrible où il fût emmené dans un château pour y travailler durement et loger dans une pièce lugubre et percluse d'insectes et de rats... Il avait tout juste 14 ans.

Voici, un passage de son livre où il en parle :

" L’Assistance Publique décida de me placer pour travailler. J’avais alors quatorze ans et nous étions à la fin du printemps 1941.

Un matin, je vis arriver chez mes parents un homme d’une soixantaine d’années environ, peut-être un peu moins, je ne me souviens plus exactement, et sa femme dans une superbe limousine noire. Ils étaient châtelains et possédaient le château de Sauls près d’Escolive à trois kilomètres de Coulanges. En quelques minutes, mes affaires étaient rassemblées, il faut dire qu’elles n’étaient pas bien nombreuses et je dus me résoudre à les suivre.

J’étais effondré de douleur. J’ai eu gros sur le cœur de devoir quitter mes parents, Marcelle et surtout Gut avec qui j’avais tant de souvenirs déjà et pour lesquels j’avais tant d’affection.

J’ai pleuré à grosses larmes en quittant Coulanges. Assis à l’arrière de la limousine, je regardais s’éloigner ma rue qui portait et porte encore un joli nom : rue Joyeuse et ce grâce à la proximité de l’école, ma maison, mes parents, mes frères et sœurs. Quel déchirement !

J’eus un sentiment bizarre d’abandon une seconde fois. Peut-être regardais-je s’éloigner ma vie comme le fit autrefois ma vraie mère?...

Il me fallait redémarrer une autre vie à l’âge difficile de l’adolescence et qui plus est chez des inconnus. J’essayais d’imaginer, assis sur le cuir de la voiture, ce qui pourrait bien m’arriver désormais.

Ces gens aimables et courtois essayèrent comme ils le purent de me rassurer tout au long du cours voyage mais en vain. Je ne cessais pas de pleurer..."...

Je parlerai de ce qui a suivi cet épisode dans un prochain article.

Emile dans sa jeunesse...

Rédigé par Didier Jean-Yves PIERRE

Repost 0
Commenter cet article