Saïgon et l'Indochine... Emile en extrême-Orient !

Publié le 25 Novembre 2014

Emile avec le Roi du Laos
Emile avec le Roi du Laos

Extrait et début du chapitre 7 de son livre où il évoque une anecdote étonnante. Mais je préfère vous laisser lire ce passage...

"Après la Birmanie, nous arrivâmes en mer de Chine jusqu’à Saïgon, aujourd’hui Hô-Chi-Minh-Ville. Ce voyage maritime agréable d’un mois nous déposa dans ce qu’on appelait encore à l’époque la Cochinchine.

Nous n’étions pas là pour faire du tourisme, ce qui ne tarda pas à nous être rappelé.

A notre arrivée, nous fûmes placés dans un camp de transit en attendant une affectation qui, pour moi, ne dura que quelques jours.

Pour ma part, je reçu comme affectation le 1er ERL (1er Escadron de Reconnaissance Laotien). Je rejoignis cet escadron par la route en passant par le Cambodge jusqu’à Kratié, puis comme premier point de chute au Laos, Paksé et ensuite Savannakhet.

Notre rôle consistait à former des jeunes laotiens dans l’objectif de fonder le 1er ERL mais surtout de contribuer à la création du 1er RRL (1er Régiment de Reconnaissance Laotien)

Avant d’être opérationnel pour mener à bien cette mission, nous fîmes des manœuvres de tir, d’auto-école, … etc. Ce temps passé à cela n’était pas inutile. De plus, il nous fallait attendre l’arrivée de nos véhicules, de nos blindés ainsi que tout le matériel qui va avec.

Lorsque l’escadron a été formé, nous eûmes une inspection du roi lu Laos, SAR Souvanna-Phouma, dont je fus le chef de voiture de son automitrailleuse."...

Rédigé par Didier Jean-Yves PIERRE

Repost 0
Commenter cet article