Archives du Conseil Général d'Auxerre...

Publié le 5 Décembre 2014

Emile en 1942
Emile en 1942

J'ai effectué une visite "éclair" aux Archives départementales d'Auxerre, sous l'égide du Conseil Général, hier 4 décembre 2014, afin d'avoir accès au dossier de mon père.

J'ai obtenu l'accès à un dossier "vidé" de sa substance, de mon point de vue. En effet, je n'ai rien appris de nouveau mais le contenu est bien deux fois plus "léger" que lors de notre visite en 1991 et même plus léger également que lorsque nous avions été convoqués suite à notre démarche auprès de la CADA. A noter que même la plupart des documents administratifs n'étaient pas présents. Que dire de tout cela ?

Soit, il a été épuré pour archivage soit, les éléments intéressants connus sont extraits du dossier.

Ceci étant, j'ai pris quelques clichés de son acte de naissance et d'un document où figure le nom de "celle" qui l'aurait trouvé ! (sic).

En consultant avec attention les deux documents on constate une incohérence flagrante :

- le procès-verbal de la procédure d'abandon (21/05/1927) déclare que l'enfant a été "trouvé" par Mle Viault Marie de parents "NON DÉNOMMÉS" !

- l'acte de naissance (dressé le 16/05/1927), en revanche, stipule que Honoré Brenot, économe de l'hospice hôpital d'Avallon, a assisté à l'accouchement.... (sic)

Que croire ?

D'un côté, l'enfant est trouvé et d'un autre une personne assiste à l'accouchement !?? Que cherche-t-on à dissimuler ?

Le mystère reste entier. Je vais reprendre, avec internet, les recherches à partir des noms cités plus haut au cas un souvenir quelconque aurait traversé les générations. Cela dit, j'ai peu d'espoir tout de même.

C'est pourquoi je vais utiliser une galerie de portraits d’Émile PIERRE que je vais diffuser plus largement comme un appel à témoins... Peut-être que son visage parlera à quelqu'un qui lui ressemble et ce, même de nos jours... Didier Jean-Yves

Archives du Conseil Général d'Auxerre...Archives du Conseil Général d'Auxerre...
Archives du Conseil Général d'Auxerre...

Rédigé par Didier Jean-Yves PIERRE

Repost 0
Commenter cet article